A Dourges, une résidence de 23 logements en cœur de ville

Pose de première pierre Dourges

A Dourges, un chantier de construction d’une résidence de 23 logements collectifs a démarré depuis quelques semaines. L’ancien commissariat et l’ancienne école des filles ont été démolis ; la construction du nouveau bâtiment se prépare. Bientôt, une jolie résidence faite de briques et de verre sortira de terre.

Perspective - DOURGES - Cabinet Chapel

Perspective – DOURGES – Cabinet Chapel

Situé en cœur de ville, à deux pas de la Mairie, le programme prévoit, parmi les 23 logements, 2 T4, 13 T3 et 8 T2. « Redynamiser le centre-ville, en supprimant les friches pour laisser place à des logements modernes, est un vrai défi, a indiqué Jeanne-Marie Dubois, Maire de la ville. Ce projet est une très bonne réponse à cette problématique ».

Livraison prévue à l’été 2020

Le chantier devrait durer un peu plus d’un an, avec une livraison prévue à l’été 2020. « La Résidence sera parfaitement intégrée à son environnement puisqu’elle sera constituée de briques de différentes couleurs, et l’orientation de l’immeuble a été choisie de manière à conserver le parc Boulen, déjà existant sur le site », a expliqué Xavier Fontenelle, architecte en charge du projet (Cabinet Chapel).

Un projet qui favorise la mixité sociale et générationnelle

Une partie des logements sont des PLAI (Prêt Locatif Aidé d’intégration), et les autres des PLS (Prêt Locatif Social) : des modes de financement du logement social qui permettent à des locataires aux niveaux de ressources variés d’accéder à ces logements. « Allié à des typologies différentes, c’est un vrai gage de mixité à la fois sociale et générationnelle », a souligné Jean-Marie Duvivier, Président de Norevie.

Pose de premières pierre Dourges - Jean-Marie Duvivier, président de Norevie

Pose de premières pierre Dourges – Jean-Marie Duvivier, président de Norevie

C’est sous une pluie printanière que la première pierre du chantier a été posée le 3 avril. « Comme le dit l’adage, si on l’adapte à notre situation, projet pluvieux… projet heureux », a souri Jeanne-Marie Dubois, Maire de la ville.

Add your comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *